Malcolm Tiki Shewan

» Posté par le 3 mars 2012 dans Malcolm Tiki Shewan, Portraits | 0 commentaire

 
6ème Dan Aïkido

 

Brevet d’Etat 2ème degré

 

Chargé d’Enseignement National de la Fédération Française d’Aïkido et de Budo

 

Directeur Technique de la Fédération Européenne de Iaïdo
 

 

Né le 19 Mai 1951 à Somerville dans l’état de New Jersey aux U.S.A.

Très tôt, dés l’age de 6 ans il commence la pratique de l’escrime (épée et sabre) sous la direction de Maître Frederick Rhodes, ancien officier prussien, parmi les plus fines lames d’Europe, au RHODES ACADEMY OF FENCING. A 8 ans, il débute le Judo au renommé BUDOKWAI DE LONDRES.

En 1962, de retour aux U.S.A. il se consacra exclusivement à l’escrime sous la direction de Maître Rhodes.
Ce fut au Rhodes Academy qu’il fit ses premiers pas dans l’étude du IAIDO, l’art du dégainage du sabre japonais, sous la direction d’un maître japonais de Kendo et de Iaido, le Révérend Khan, moine bouddhiste au temple Zen de New York.

 

A 17 ans, profondément intéressé par cette pratique, il suit assidûment des cours sous la direction de Maître Otani Yoshiteru, enseignant de Tenshin Sho Jigen Ryu et Muso Shinden Ryu.

 

A 18 ans il termine ses études secondaires au Portsmouth Priory aux U.S.A., et sa réussite aux University Entrance Exams lui permet de poursuivre des études de LANGUES MODERNES à l’UNIVERSITE D’OXFORD en Angleterre. Il étudie le français, l’italien, l’allemand, l’anglais ainsi que le latin et le grec ancien.
Il y continue sa pratique de l’escrime sous la direction de Maître Bela Imregi et son étude du Iai a chacun de ses voyages aux U.S.A.

 

A 19 ans ses études le conduisent à Lausanne en Suisse où il poursuit ses études de langues modernes. Il commence l’AIKIDO à l’AIKIKAI de LAUSANNE avec J.M. Burnier et D. Brunner comme professeurs. Peu de temps après, il fait la connaissance de Maître Tamura Nobuyoshi.

De l’avis de M. Shewan, cette rencontre fut le tournant de sa vie. Il abandonne l’escrime pour s’adonner entièrement à l’étude de l’Aikido et d’autres disciplines martiales japonaises aux cotes de Maître Tamura.

Dès ce jour, il consacre 4 à 6 heures à sa pratique quotidienne de l’Aikido jusqu’en 1981, date à laquelle M. Shewan entreprend un voyage de 15 mois au Japon.

 

En 1972 il se voit délivre le Premier Dan d’Aikido.

 

En 1973 M. Pierre Chassang lui propose un poste d’enseignant à l’Aiki Club de Cannes. Honoré par l’offre, il déménage de Suisse pour venir habiter Cannes. La proximité de Maître Tamura lui fournit une occasion inespérée de le suivre avec assiduité. En 1974 il obtint le diplôme d’enseignant FUKUSHIDOIN et se voit confier des taches de responsabilité technique (DTR) au sein de l’U.N.A. (l’Union Nationale d’Aikido), particulièrement en Midi-Pyrénées et en Côte d’Azur. Il contribue par ses cours réguliers à la fondation de la Fédération Monégasque d’Aikido.

A cette même période, du fait de son activité au sein de l’U.N.A., un dossier complet est déposé à son nom pour l’obtention du Diplôme d’Etat 2em degré de professeur d’Aikido par équivalence avec l’ensemble des cadres fédéraux. Cependant la loi de l’époque ne prévoyait pas la délivrance de ce diplôme aux personnes de nationalité étrangère. Néanmoins, M. Shewan a continué de remplir son rôle de Responsable Technique Fédéral qu’il n’a cessé d’assurer depuis.

Il obtint le 2ème Dan d’Aikido en 1975.
 

Fréquentant toujours le dojo de Maître Otani lors de ses visites familiales aux U.S.A., il y rencontre, en 1975, Maître Mitsuzuka Takeshi avec qui il put perfectionner son étude du Iaido Muso Shinden Ryu et s’initier à la pratique de Shindo Muso Ryu Jodo.
De part sa capacité pour les langues, y compris le japonais, M. Shewan joue un rôle actif également au sein de la Fédération Européenne d’Aikido (F.E.A.) dont Maître Tamura est le Conseiller Technique.

 

En 1975, elle invite Doshu Kishomaru Ueshiba à visiter les pays d’Europe. Durant cette tournée M. Shewan sera accompagnateur et lui servira d’Uke pour la plus grande partie des démonstrations. A la fin de sa visite, le Doshu assiste en Espagne à l’assemblée constitutive de la Fédération Internationale de l’Aikido. Dès lors, M. Shewan participe dans les travaux de cette organisme du fait de ses capacités de traducteur.

 

En 1977, à la suggestion de Maître Tamura, la F.E.I. (Fédération Européen d’Iai) est créé et M. Shewan est nommé Conseiller Technique.
Son intérêt constant pour la pratique du sabre, allié à l’expérience acquise sur le terrain au cours des stages intensifs sous la direction de divers maîtres d’aikido comme Maître Chiba, Maître Nakazono, Maître Tada, Maître Arikawa, et d’autres, lui ont donné non seulement une excellente pratique des techniques à mains nues, mais aussi une connaissance approfondie et plus spécialisée des armes de la discipline- Ken, Jo et Tanto.

 

En 1979 il reçoit le 3ème Dan d’Aikido, il est alors le plus jeune cadre fédéral à recevoir ce grade.

 

En 1981 M. Shewan effectue un voyage de 15 mois au Japon où il se consacre à l’étude de la forge des sabres japonais selon les procédés métallurgiques prédatant la période Edo (1600). Son apprentissage fut entrepris auprès de Maître Wakita Ryosui, dont l’atelier de forge se situe au centre de la région montagneuse de Nagano-Ken. La particularité de ce travail intense fut la création des aciers à partir de minerais par les méthodes les plus anciennes de la métallurgie japonaise. M. Shewan est, à notre connaissance, le seul étranger à avoir été initié à ces techniques anciennes de forge, et un des rares occidentaux à avoir appris la forge des sabres japonais.

Au même temps, il étudie d’autres artisanats traditionnels japonais tels la fabrique des armes en bois, la fabrique des fourreaux, la fabrique des gardes (Tsuba) de sabre, le polissage des lames, la charpenterie des temples et édifices sacrés et la céramique.
Parallèlement, il poursuit son étude des arts martiaux et avec l’aide du feu Donn F. Draeger, il obtient la permission de visiter un bon nombre de très anciennes écoles rarement ouvertes aux visiteurs tels que Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu, Jikishin Kage Ryu, Yagyu Shinkage Ryu, Tendo Ryu, Kashima Shinto Ryu, Tatsumi Ryu, Maniwa Nen Ryu, Ogasawara Ryu et d’autres. Il poursuit également l’étude de l’Aikido, du Iai et du Jodo.
M. Shewan reçoit son 4ème Dan d’Aikido la même année.

 

En 1982, à son retour du Japon il fonde le G.R.M.T. (Groupe pour la Recherche de la Métallurgie Traditionnelle) pour pouvoir continuer ses recherches métallurgiques et élaborer les techniques de forge qu’il avait appris durant son apprentissage.
Il exécute des travaux en liaison avec le Laboratoire des Métaux et le Musée du Fer à Nancy dans le domaine de la Paléometallurgie, qui avaient pour but d’éclaircir les techniques métallurgiques des Gallo-Romains.
Cette coopération aboutira, en 1988, à l’organisation de la venue de 4 maîtres forgerons japonais qui forgent les premiers sabres japonais sur sol européen avec du minerai européen.
Cette même année M. Shewan est nommé Responsable Technique National (RTN) au sein de la Fédération Française Libre d’Aikido et de Budo (F.F.L.A.B.), Aikikai de France.

 

En 1983 il écrit son premier livre sur le Budo japonais- Iaido, L’Art de Dégainer le Sabre Japonais vendu en 5000 exemplaires en langue française.
Il effectue également un voyage aux U.S.A. où il étudie la forge de couteaux traditionnels sous la direction de William F. Moran qui remit au goût du jour les méthodes de forges des aciers damassés du Moyen Orient.

 

En 1984, toujours très actif dans l’enseignement de l’Aikido, il obtient le 5ème Dan.

En 1986 il effectue un autre voyage au Japon pour ses études, cette fois pour une durée de 6 mois.

En 1988 il obtient le Diplôme d’Etat du 1er degré d’Educateur Sportif (Aikido).

En la même année il reçoit le 6ème Dan d’Aikido.

En 1988 il fait un autre voyage au Japon toujours dans le but d’approfondir ses connaissances des Arts Martiaux japonais.
L’année 1988 est également marquée par son mariage avec une française et en 1989 il devient l’heureux père de jumeaux.
C’est cette même année qu’il obtient également le 2ème degré Diplôme d’Etat d’Educateur Sportif.

 

M.Shewan continue à participer activement à l’enseignement de l’Aikido comme ATN (CEN) de la F.F.A.B., membre du Comité Directeur de la F.F.A.B. (1992-1997) et responsable de la Commission Relations Extérieures/Formation des Jurys d’Examen (1992-1997) avec Toshiro Suga et René Trognon.
Aujourd’hui il poursuit ses études personelles dans le Budo et la métallurgie ancienne japonaise, et travaille actuellement à l’élaboration d’un autre livre sur la pratique du Budo japonais à travers les yeux d’un occidental.
Son loisir préféré est la pêche à la mouche qu’il pratique depuis sa jeunesse et il écrit des articles mensuels à ce sujet, publiés dans plusieurs journaux spécialisés, aussi bien en France qu’en Amérique. Il est également l’auteur d’un livre sur les noeuds à l’usage des pêcheurs et plaisanciers- « Le Manuel Pratique des Noeuds ».

 

Son Dojo d’attache est :

L’AikiClub de Cannes

4, rue Felegara

06400 Cannes, France

 

 

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>